J'espère que  pour la prochaine saison de pêche , nous renouvellerons notre collaboration avec les sponsors,les bénévoles et bien sur les nombreux pêcheurs qui contribuent a la réussite de notre passion.

En voir plus

Le Domaine de Wégimont vous accueille toute l'année.

Le parc est accessible toute l'année.

En basse saison, du 1er janvier au 30 avril et du 1er septembre au 31 décembre , l'accès au parc est gratuit et ouvert du lever au coucher du soleil.

Durant la saison touristique, du 1er mai au 31 août, période pendant laquelle le complexe de piscines, du golf, du canotage et les services de cafétéria et de petite restauration sont disponibles, l'accès au parc est payant (entrée générale) et est ouvert de 10 à 19 heures.

  • Le Centre d'hébergement du domaine est ouvert toute l'année, sauf du 24 décembre au 1er janvier.

  • Le camping est ouvert du 1er février au 23 décembre.

  • La galerie Wégimont Culture fonctionne de fin septembre à la mi-juin.

Ce que vous ignorez Wégimont
Le domaine provincial de Wégimont hébergea, il y a 65 ans, une mystérieuse pouponnière nazie, de 1942 à 1944 un « Lebensborn » fut créé où on devait « fabriquer » de purs enfants aryens. La politique raciale nazie ambitionnait aussi de créer une « super race nordique ». Le Reichsführer SS Himmler encourageait ainsi les accouplements avec des Norvégiennes qu'il tenait pour des « déesses ». Il incitait aussi ses SS à procréer un maximum. La moyenne de quatre enfants par famille SS qu'il avait fixée comme objectif. Pour assurer le développement de la race supérieure les nazis développèrent aussi de singulières institutions d les « Lebensborn » (littéralement : « les fontaines de vie ») où des femmes et des hommes de pure souche aryenne devaient procréer des enfants répondant aux normes raciales du IIIe Reich. Une fois sevrés, les bambins nés de ces « unions temporaires » étaient confiés à des organisations nazies. Cette institution que les Allemands avaient baptisé la « maternité des Ardennes » fonctionna de novembre 1942 à la fin de l'été 1944. Pendant ce laps de temps, l'imposant château de style Louis XIV, dont les parties les plus anciennes datent du quinzième siècle, hébergea deux types de pensionnaires : des jeunes filles célibataires enceintes qui fuyaient la vindicte paternelle et les reproches du clergé et des jeunes femmes convaincues par la propagande nazie qui venaient à Wégimont pour concevoir, avec des soldats allemands de passage, des bébés répondant à tous les critères physiques aryens. La « Fontaine de vie » de Wégimont n'a cependant jamais répondu aux attentes de ses concepteurs. Elle connut, en effet, bon nombre de problèmes pratiques (notamment une pénurie de sages-femmes) et se heurta aussi à l'hostilité de la population locale. Le « Lebensborn » soumagnard ferma définitivement ses portes le 1erseptembre 1944. Les mères et les enfants qui y séjournaient furent, semble-t-il, transférés à Wiesbaden en Allemagne. Partout en Europe, bon nombre d'enfants nés de parents inconnus dans ces « haras humains » issus des divagations nazies, ont connu de sérieux problèmes physiques et psychiques. En Norvège, on a aussi constaté que le taux de suicide fut particulièrement important parmi les natifs de ces « fontaines de vie ».

A l'administration communale de Soumagne, on se souvient d'avoir reçu, voici quelques années seulement, la visite de plusieurs personnes aujourd'hui domiciliées en France. Ces visiteurs, nés de parents inconnus, s'ingéniaient à essayer de trouver l'identité de leurs géniteurs. A Soumagne, leurs espoirs furent cependant déçus. Les documents relatifs à cette mystérieuse « pouponnière nazie » y sont rarissimes et généralement assez flous. Et la population répugne toujours à parler de ce sombre et singulier chapitre de la Deuxième Guerre mondiale. 
Si vous voulez plus de renseignements vous allez sur : http://www.maisondusouvenir.be/chateau_de_wegimont.php

Lorand Francis